Le front

par Camélia  -  7 Mars 2016, 05:46

Le front

On dit qu'un front est beau lorsqu'il est intelligent. A la fois fier et bombé. L'ideal masculin et l'ideal féminin ; sont ici très different.

L'intelligence serait-elle si distincte entre les deux ?

Chez une femme, la hauteur du front joue un rôle important. Lorsqu'il est court, le front pèse sur le regard et endurcit son expression rendant le visage plus tassé comme s'il manquant de frontière et d'horizon.

Un front haut ou trop reculé vieillit le regard et crée un pôle d'attraction trop exagéré, enlevant la vedette aux yeux. La hauteur de cet étage noble devrait correspondre idéalement à un tiers de la hauteur de la face. Le chirurgien veillera donc à ce que la ligne d'implantation des cheveux reste située à la hauteur idéale, la reculant ou l'avançant selon les cas. Dans le cadre d'un lifting frontal en plaçant la cicatrice à l'intérieur ou à l'extérieur du cuir chevelu.

Chez l'homme le recul de la ligne d'implantation des cheveux est un phénomène physiologique normal autour de la quarantaine. Le front d'un homme d'âge mur sera donc sensiblement plus haut et les golfs temporaux plus dégagés que chez la femme, apportant avec les années un air plus sage qui n'est qu'illusion !

C'est sur le front que les rides s'inscrivent. Si les femmes scrutent leur apparition à la loupe, les hommes ont tendance a mieux les accepter.

En effet, le front féminin idéal est lisse bombé alors que le masculin est carré et marqué par quelques rides d'expression, qui lui donnent un air plus viril.

 

Les rides les plus cruelles sont bien sûr celles que l'on appelle rides du lion. Elles s'inscrivent lorsque l'on fronce les sourcils pour souligner un refus, concentration excessive ou une contrariété. Les atténuer ou les effacer est devenu un jeu d'enfant. Faut-il le faire sur tous les visages et de quelle façon ?

Diverses méthodes de chirurgie et de médecine existent, l'essentiel est de bien la mieux adaptée à la nature de la peau et au résultat que l'on désire obtenir. Une traction trop importante sur cette zone lors d'un lifting frontal peut entraîner un regard étonné. Au contraire, l'élévation de la queue du sourcil lors de la même intervention peut relever le regard et lui redonner tout son éclat.

On le voit, c'est au niveau du front que l'on agit sur le point de mire du visage ; les yeux.

Intervenir sur l'espace frontal et gommer les traces des rides sont des actes qui ne sont jamais anodins puisqu'ils agissent en profondeur, sur la mimique de notre vécu. Travailler un front sans être conscient de toutes ces subtilités c'est prendre le risque d'ôter en profondeur, sur le visage son caractère propre alors que le but est de l'apaiser tout en lui laissant sa personnalités. Contrairement à ca que pense la majorité de ceux et celles qui recherchent embellissement et rajeunissement, c'est dans cette zone que le travail commence bien souvent.

Qu'elle soit féminine ou masculine, l'intelligence est donc, au moins en apparence, liée à l'anatomie de cette zone stratégique.

 

"Le front des hommes est fait pour se cogner à des murs derrière lesquels il ne se passe rien". Jean Rostand