Le cou

par Camélia  -  9 Mars 2016, 17:27

Le cou

Cou de reine, cou de cygne... Le cou est le socle qui élève le visage, lui donne de la grâce. Si rallonger un cou trop court est du domaine de l'impossible, la chirurgie esthétique n'est pourtant pas totalement démunie face à une telle disgrâce.

Dans ces cas, il suffit de travailler l'angle cervical pour donner l'illusion d'un cou plus élancé.

Ainsi le fait de transformer un angle cervicaux-mentonnier affaissé en angle droit permet d'affiner le cou en volume, donnant l'impression d'une hauteur plus grande.

Pour y parvenir le chirurgien effectue soit une simple lipoaspiration soit pratique ce geste en parallèle avec un lifting du cou.

Une telle opération a des effets spectaculaires sur l'embellissement et le rajeunissement de la face. C'est exactement la même intervention que l'on effectue pour effacer un double menton qui alourdit le visage.

L'âge n'est pas forcément synonyme de double menton. Chez les personnes minces, la peau a, au contraire, tendance à se flétrir. S'il est aisé de gommer partiellement les rides au niveau du tiers supérieur du cou, il est beaucoup plus difficile de lisser la peau au niveau des tiers moyen et inférieur.

Quant aux peelings ou traitement laser possibles sur le visage, ils le sont rarement sur le cou.

Aujourd'hui, les peelings légers aux acides de fruits, les peeling sec de Krulig ou l'injection de toxine botulique sont les seuls traitements susceptibles d'apporter une amélioration.

A ce niveau, et pour une fois, une petite rondeur peut représenter un avantage.

 

L'homme est la tête, la femme est le cou ; la tête regarde là où le cou tourne. Proverbe russe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :